Qu'est-ce qu'une molécule de synthèse et pourquoi en créer ?

Qu’est-ce qu’une molécule de synthèse ?

Une molécule de synthèse en parfumerie est une molécule fabriquée artificiellement, par le biais de réactions chimiques. Il existe deux types de molécules de synthèse :

- La molécule artificielle qui n’existe pas dans la nature, inventée et créée par des chimistes en laboratoire.

- La molécule synthétique dont la senteur se rapproche de l’odeur d’une molécule naturelle, voire l’imite parfaitement.

C’est le cas de l'éthylvanilline, aldéhyde aromatique synthétique ayant la même odeur que la vanilline, elle-même aldéhyde aromatique naturel qui se développe dans les gousses de vanille. Le premier parfum à avoir utilisé cet aldéhyde est le N°5 de Chanel. Créé par le parfumeur Ernest Beaux en 1921, il a rencontré depuis un succès formidable.


De nos jours, les molécules synthétiques représentent 98% des substances utilisées en parfumerie. Ce pourcentage s’explique du fait que les molécules de synthèse possèdent de nombreux avantages.

 


Pourquoi créer des molécules de synthèse ?


Certaines fragrances, comme celles du muguet ou du lilas n’avaient jamais pu être reproduites, malgré leur parfum prometteur. En effet, l'extraction de l'essence de certaines plantes est difficile, voire impossible à réaliser.

D’autre part, la fabrication des essences végétales et les méthodes d’extraction devenant plus coûteuses (un kilo de concrète coûte au minimum 3000€), les quantités de fleurs devenant trop importantes (il faut 3 tonnes de pétales de rose pour extraire 1kg d’huile essentielle !) et les difficultés d’approvisionnement liées aux conditions climatiques ont rendu presque obligatoire le recours aux molécules de synthèse.


De même pour les odeurs issues de sécrétions animales : depuis l’apparition de leurs équivalents synthétiques, les matières premières animales ne sont quasiment plus utilisées afin de préserver la survie des espèces  (notons qu’elles ne sont cependant pas interdites). En plus des avantages économiques et écologiques des molécules de synthèse, celles-ci sont beaucoup plus fiables et stables en termes d’odeur que les molécules naturelles, mélangées souvent à des impuretés.


Ainsi l’orgue du parfumeur s’est considérablement enrichi, passant de 300 à plus de 4000 odeurs différentes pour composer un parfum. Cependant les chimistes ne parviennent pas à synthétiser toutes les odeurs. Par exemple, ils n’arrivent pas à reproduire chimiquement l’odeur du patchouli.



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×