Réalisation d'une chromatographie sur couche mince

La chromatographie sur couche mince (CCM) est la plus simple des méthodes chromatographiques. C'est une technique d'analyse des différents constituant d'un mélange. Elle consiste à placer une goutte du liquide à analyser sur une feuille en silice et de la laisser éluer en trempant la feuille dans un solvant appelé éluant. L'éluant diffuse le long du support et ainsi la tache migre par capillarité sur la feuille, plus ou moins rapidement selon la nature du support et de l'éluant.

La réalisation de notre CCM s'est déroulé en quatre étapes : préparation de la cuve, préparation de la plaque, élution et révélation.

 

  • Préparation de la cuve

La cuve de chromatographie se compose d'une cuve et d'un couvercle, qui permet d'avoir de bonnes conditions atmosphériques et évite l'évaporation des solvants. Nous avons placé 5mm de cyclohexane dans le fond de la cuve et un papier filtre mis verticalement de façon à saturer l'atmosphère en vapeur de solvant.

  • Préparation de la plaque

Nous avons 4 tâches à disposer. Sur la ligne de dépôt, nous avons donc déposé 4 gouttes de solvants différents à l'aide d'un cure-dent : de l'acétate de linalyle du commerce, du linalol du commerce, un échantillon de notre synthèse et un échantillon de notre extraction.

  • Elution 

Nous avons placé la plaque dans la cuve, fermé et laissé l'éluant diffuser. Lorsque l'éluant est arrivé à 1cm du haut de la plaque, nous avons sorti la plaque et nous l'avons sécher au sèche-cheveux afin de fixer les tâches apparues par capillarité.

1-2.jpg

  • Révélation

Nos solvants de départ étant incolores, nous avons révélé la plaque à l'aide de permanganate de potassium. Des tâches violettes sont alors apparues et nous avons pu interprêter nos résultats.

2-1.jpg

chromatofinale-2.jpg



A : Acétate de linalyle du commerce

L : Linalol du commerce

S : Synthèse de l'acétate de linalyle

E : Extraction de l'essence de lavande




Ainsi, nous pouvons observer que l’extraction d’huile essentielle de lavande contient en effet de l’acétate de linalyle et du linalol, mais aussi un composant inconnu sans doute lié aux conditions expérimentales. Nous pouvons aussi observer que la synthèse obtenue contient du linalol et de l’acétate de linalyle. Nous pouvons donc conclure que nous avons bien extrait les principaux constituants de l’huile essentielle de lavande, et bien synthétisé de l’acétate de linalyle.


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×