Le système olfactif


olfaction2.jpg

a. Le sens de l’odorat

L’odorat est l’un des cinq sens humains, il nous permet d’identifier et de réagir à la substance présente dans notre environnement. Néanmoins le sens de l’odorat est le moins utilisé chez l’homme, ce qui lui vaut le nom de « microsmatique ».




Il existe deux voies d’olfaction :

- par voie retronasale : les arômes se trouvant dans la bouche remontent lors de l’inspiration au sommet de la fosse nasale et viennent balayer la zone sensible.

- par voie externe : c'est une inspiration d'air par le nez que l'on appelle l’olfaction directe.



  b-Mécanisme de l’olfaction directe

Les molécules odorantes en suspension dans l’air pénètrent dans le nez lors d’une inspiration.

Dans la partie supérieure des fosses nasales, on trouve un épithélium, constitué de cellules accollées. La particularité de cet épithélium est d'être au contact de :


- cellules glandulaires: elles sécrètent un mucus au dessus des cellules épithéliales. Ce mucus nous protège des attaques extérieures.

- neurones dits olfactifs: ils possèdent une longue fibre nerveuse de 3 à 4 cm, l'axone. Leur singularité réside dans leurs cils qui possèdent des récepteurs olfactifs membranaires.


Pour arriver aux cils des neurones, les molécules odorantes doivent d'abord se solubiliser dans le mucus. Ensuite, elles sont reconnues par les récepteurs des cils des neurones et se lient sur les récepteurs. Cette liaison modifie légèrement la forme des récepteurs, ce qui entraîne dans le neurone olfactif une cascade de réactions d’où résulte un signal électrique. Ce signal est transmis le long de l'axone. Plusieurs axones permettent de former le nerf olfactif.

Ce nerf converge vers le bulbe olfactif, une extension du cerveau située juste au-dessus des fosses nasales. Il est la rétine des odeurs en quelque sorte car il centralise les informations sous forme d’une image olfactive. Il est composé de cellules mitrales qui prennent le relais pour transmettre l'influx nerveux au cortex cérébral olfactif (cerveau superficiel) où il est identifié et associé à des valeurs affectives. Ce qui explique qu’un parfum puisse susciter une émotion sensorielle. C'est la mémoire olfactive.


systemeolfactifcoco-5.jpg

     

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×